Ce que je préfère dans mes balades parisiennes, c'est pousser une porte au hasard et y découvrir un hall fleuri, une cour d'immeuble bien verte…
J'ai beaucoup de chance, car mon quartier regorge de petites pépites vertes.

À première vue, la rue où j'habite n'est pas la plus calme de Paris. C'est vrai que la rue Oberkampf est plus connue pour ses fêtes et son chahut que pour ses petits coins reposants.
Pourtant, derrière ces multitudes de portes cochères se trouvent de véritables petits bouts de Paradis.

Je vous emmène dans l'un de mes coins verts préféré du XIè arrondissement: « La Cité Du Figuier ».

Il suffit de passer la porte pour être complètement dépaysé et dès notre arrivée une fabuleuse rencontre s'offre à nous !

Une gigantesque et majestueuse Agave Atrovirens surveille les lieux.
Selon Sylvie, l'adorable gardienne, cette Agave serait là depuis près de quarante-cinq ans.

Ici, chaque pas de porte a le droit à son amoncellement de plantes en tout genre et les habitants des lieux ont l'air d'avoir la main bien verte !
Les façades y sont colorées et la verdure prédominante.

À l'origine, la cité du Figuier était une succession d'ateliers et de logements ouvrier d'où cette architecture typiquement industrielle.

En s'attardant sur certaines maisons, on y découvre une multitude de petits détails incroyables. Notamment, une des façades qui me fascine le plus est celle de « La Maison Turquoise » avec sa magnifique fresque éléphant. En discutant avec un des habitants de l'impasse, j'ai appris que les arcades de cette dernière proviendraient de pavillons de l'exposition universelle de 1900.

Laissez traîner votre curiosité et n'hésitez pas à passer la porte pour découvrir cette petite merveille lors de votre prochaine visite dans le quartier !

Adresse du lieu: